vendredi 31 octobre 2014

Comment reverdir le Liban ?




Structuration de notre projet en  4 actions


1-    Reboisement avec les municipalités sur le bord des routes.






Ce type de reboisement connait le taux de réussite le plus élevé, car les agent de la municipalité veille à arroser les plantes au moins les deux premières années… (sauf en cas de forte sécheresse…) 



Avec mobilisation des boys scouts, des élèves, des ouvriers agricoles pour faciliter le travail et des agents de la municipalité…


2 - Reboisement dans les petites parcelles d’arbres fruitiers, soutien aux familles et densification de l’espace vert dans le domaine privé… Ici le taux de réussite est élevé si l’arbre planté est d’une certaine taille( 1 mètre 50 minimum )….les petits arbres n’ont aucune chance….c’est une question de patience…



Les familles peuvent arroser et s’occuper de la plante si les résultats sont visibles dans les deux années qui suivent…Ici l’objectif est de soutenir les familles défavorisés et en même temps à augmenter leur surface vert dans leur terrain privé.. Traditionnellement toutes les familles font des stocks de provisions pour l’année avec les olives, l’huile d’olive, le blé concassé, le thym et autres



Vous remarquerez que les villages sont plus boisés que les collines arides qui les avoisinent.... il faut aussi travailler sur la densification de l'espace vert dans les espaces privés..


3-Revitaliser et reboiser la montagne et les espaces du domaine public essentiellement avec des espèces de l’écosystème local…Ici le défi ne consiste pas seulement à planter, mais aussi à préserver le travail du pâturage et des chèvres…. Tout un travail de sensibilisation devrait être mené avec ces acteurs …









( Il faut imaginer que ces deux paysages  sont sur la même route...à moins de trois kilomètres l'un de l'autre..)

Les maires que j’ai rencontré me proposent tous de mettre un grillage sur une large partie de terrain reboisé , solution très onéreuse …Je pense utiliser les bandes à rayures d’urgence utilisés par la FINUL pour indiquer qu’un terrain peut être miné… et sensibiliser les éleveurs du village…




( Photo de Ali Badawi )

Concernant le Sud , ce reboisement se fera uniquement avec des agents de la municipalité, la défense civile, ou le corps militaire … ou des opérations avec la Finul….car ces régions de montagnes n’ont pas toutes été déminés…. Pas question d ‘amener des enfants sur ces terrains…

Le défi ici aussi consiste à récupérer le fumier fabriquer à partir des déchets du village et de revitaliser les terres arides des montagnes…
( Ce compost est fabriqué  uniquement avec les déchets des villages.. )

Réutiliser également les récupérations de la matière végétale…Il suffirait d’interdire de brûler dans les villages le bois , les branches des arbres élagués. Etc… et de s’occuper du ramassage.



( Beaucoup  de déchets végétaux qui finiront  par brûler alors qu'ils pourraient servir pour revitaliser les montagnes arides..)

La régénération naturelle est difficile en raison de la destruction des semis, du pâturage. Des programmes de reboisement mono culture, donc les associations en collaboration avec les collectivités locales pourraient entreprendre des campagnes de reboisement massif et continu en récoltant les surplus de glands et en les plantant dans des zones préalablement renforcées par du compost et du couvert végétal naturels.




On pourrait ainsi interdire de brûler du bois dans tous le Liban hors le chauffage pour certaines maisons.


( Cet homme de prés de 80 ans récupérait les branches coupées  pour faire son bois de chauffe d'hiver )

4-Replanter des arbres nobles en montagnes avec la participation de bénévoles
C’est le reboisement de lux, celui qu’on connait avec sortie en car en haute montagne, avec des cèdres … c’est un reboisement très utile pour son aspect sensibilisation et mobilisation….Certaines associations ( ici   avec Jouzzour Lounbnan ) ont un taux de réussite important à cause du suivi…Il faut arroser les deux premières années…



.

Les associations au Liban sont trop focalisées sur la protection de notre cèdre nationale alors qu’il faut travailler sur des éco-systémes, et une action circulaire et multi-niveau. , ici les municipalités pourraient jouer un rôle primordiale en récupérant les bois morts, les débris végétaux et les fragmentant suivant la technique du bois rameaux fragmentés, (BRF ) qui permettrait de revitaliser toutes nos collines en zone aride, puis de récupérer le surplus de glands et des jeunes plants pour les planter ...
d’ailleurs beaucoup de villages du sud commencent à traiter leur déchets domestiques, ce compost serait un excellent engrais naturel pour reverdir toutes nos montagnes désertiques..



 Une cinquième action  pourrait  définie   mais  ne concerne pas  l’objet  de  notre projet ,  c’est la sensibilisation  des pouvoirs publics  ou le lobbying  et  la mobilisation de la société  civile  sur des projets dégradants  la forêt  ou notre biodiversité…


Mais à Quoi bons tous ces efforts, si nous ne maîtrisons pas la gestion des incendies de forêts, une  véritable  calamité,   plus de 3000 hectares de forêts ont  été déjà brûlés en moins de 3 étés. 




Renforçons la défense civile, avec du matériel, des gardes forestiers, interdisons  le charbonnage au Liban et interdisons  toute forme de pique-nique  avec des narguilés dans les forêts.


( Des arbres que  nous avions reboisés  le long des routes détruits par les incendies...)



( Nous  le devons à nos enfants...)

 ( Je rappelle que tous les donateurs peuvent devenir automatiquement  s’ils le désire  membre de notre association Libanaise  et  participer  aux actions sur le terrain… )


mercredi 6 août 2014

Projet reboisement d'un million d'arbres au Liban .

Nous lançons un projet de reboisement  d'un Million d'arbres  au Liban  sur  500 différentes municipalités  . La date d' exécution  du projet.
Janvier Février Mars  2015


PROJET REBOISEMENT 1 MILLION D ARBRES AU LIBAN....
Mes amis
Mon budget pour mon avant projet pour le reboisement des arbres au Liban
Est de 25.000 dollars 
Pour acheter un tracteur, avec sa citerne
Une remorque pour le transport des arbres
Une perforeuse qui fait les trous avant plantation
Une voiture pratique pour les tournée des maires , et le transport du petit matériel , pelles , corde , arrosoir , etc
Le transport des sacs de compost naturels qui seront déversé sur les trous avant plantation.
Divers frais….matériel etc frais de personnel…
J’ai mis sur ce projet 3000 dollars , il me faut un financement restant de 22.000 dollars… il est évident que je demanderai un nouveau financement au mois de Janvier…. Qui sera soit pour les repas des boys scouts et étudiant qui vont planter les arbres , soit pour acheter des arbres…. Mais ce n’est pas l’actualité….Maintenant j’ai besoin urgemment de 22.000 dollars qui peuvent m’être versé soit en France , soit au Liban directement…( modalité inbox )
Je sais bien que la période des vacances , de la rentrée…N’est pas du tout propice pour solliciter des financements sur des projets…Si je veux réussir ce projet , il faut que je me prépare dés à présent….Que CHACUN FASSE CE QU IL PEUT UNIQUEMENT…
J’ai déjà reçu 5 promesses de dons par les personnes suivantes qui se reconnaîtront…..
R.C. / R.M.D de Monaco. / M.M.B de suisse . / M.E.M. de nice / et C.S.Y. de Paris….
Ces donateurs n’ont pas spécifié encore leur montant…d'ailleurs le plus vite sera le mieux pour moi.
Pour moi c’est une urgence, car j’attend de mettre les choses en place avant de rentrer en France et de revenir au mois de Janvier….( encore que ma femme doit accoucher , mais bon… je viendrai au Liban tout juste après…)
J’en appelle à tous ceux qui m’avaient accompagné pour la construction de la mosquée au Mali….de faire un geste sur ce projet….Le prophète Mohamad à qui on avait demandé quelle était la meilleur action qu’on pouvait accomplir avant de mourir... avait répondu….PLANTER UN ARBRE …. Je compte sur vous , mettez moi dans la rampe de lancement et nous planterons ensemble pour le Liban un million d’arbres
NOUS LE RÉUSSIRONS ENSEMBLE….. AVEC LA GRACE DE DIEU !
Merci….
( En photo le matériel que je veux acheter....vous comprenez bien qu'avec 25.000 dollars on ne plante pas un million d'arbres...Mais je met les choses en place... trouve des solutions pour avoir des arbres gratuitement,, me fais assister par les municipalités...etc.... Merci.... )






PROJET DE REBOISEMENT AU LIBAN
Les Préparatifs du projet reboisement d'un Million d'arbres par an et par Région vont démarrer aujourd'hui , le matériel le plus important tracteur, citerne d'eau seront commandé aujourd’hui avec une avance donné au vendeur. je commencerai ma tournée des mairies et des prises de rendez vous pour exposer mon projet et prendre des dates..ensuite les écoles et surtout les boys scouts . Puis je visiterai le ministère de l'agriculture pour m'approvisionner en arbres ...Ils ne pourront pas tout fournir , on cherchera les moyens d'en acheter au plus bas prix... ensuite j'organiserai des collectes de glands de chênes et de pignons à pins à planter , ceci pour les montagnes en état semi aride, il faudra juste sensibiliser pour empêcher le pâturage, ensuite début de la campagne vers le 15 janvier.... février mars avril...


Des dons d'urgence me sont parvenus pour me permettre de mettre le pied dans le projet...je peux réaliser des miracles ( vous me connaissez ) il me faut juste l'oxygène pour respirer en haute montagne.... je ferai le point des dons reçus et des intentions de dons...Je sais que la situation est difficile....Elle l'est depuis si longtemps, si je devais attendre la prospérité je ne planterai pas un seul arbre....Cette planète ne nous a pas été confiée pour la détruire comme le fait l'humanité....Je vous enverrai les coordonnées bancaires de l'association pour ceux qui veulent continuer à me soutenir...
J'ai donné une avance pour le matériel.....Je ne l'ai pas payé entièrement.....Je compte sur vous pour m'aider à boucler ce début de projet et continuer la route ensemble...
( comme à mon habitude , je vous communiquerai tous les détails....)



Compte rendu du projet de reboisement Liban.  Au  11 / 09/ 2014

Mes enfants et mon épouse sont rentrés en France, en retard pour la rentrée des classes…
Je reste ici finir mon avant projet. Faire le travail nécessaire, avant de le présenter également à des bailleurs institutionnels… 
Grace à vos dons… j’ai réussi à bloquer le matériel dont j’ai besoin, mais j’ai encore besoin de compléter mon financement.
Cette première étape d’urgence a surtout été financé par des amis proches où ceux qui m’avaient fait confiance pour le projet de la mosquée, et qui ont renouvelé leur aventure avec moi
Prochaine étape…visite des mairies, des écoles pour préparer la campagne et certains ministères pour obtenir des arbres. Achat définit du matériel, et visite de la Finul pour également demander assistance au moins pour la préparation du terrain.

Budget Total...25.000 dollars

Budget investi de l’association Libanaise 3000 dollars,
Total dons sur la base un euro = 1.30 dollars = 4272,58 Reste à financer 17727,42
J’ai des promesses de dons, mais j’en ignore le montant…. 
Je n’ai reçu qu’un seul don en provenance du Liban de 100 dollars, et cette personne, une amie m’avait également financé pour la mosquée….
Beaucoup de messages me parviennent du Style Daesh est au Liban et tu penses planter des arbres..
Nous envoyons bien nos enfants à l’école, et j’entends à longueur de journée des feux d’artifice…
Bref, je demande à mes amis et ambassadeurs de se mobiliser encore…Notre Liban nous le préserverons vert avant pendant et après Daesh…
25.000 dollars ne planterons jamais plus de 2500 arbres pour toute autre association…Vous connaissez ma capacité de mobiliser les acteurs Multi-sectoriels et de créer la dynamique nécessaire pour faire aboutir mes projets…
Ce budget me permet d’élaborer mon projet et de le rendre hyper crédible, d’avoir l’accord des mairies et ensuite d’élaborer des projets de financements avec de grands organismes reconnus….et de préparer la campagne de reboisement.
Merci pour votre confiance renouvelée…Merci pour soutien encore actif…
Contactez-moi  sur mon émail ibrahim.el.ali@gmail.com... si vous souhaitez nous soutenir… et Partagez et Partagez sur vos pages réseaux..
Ne négligez aucun don….car chacun de vos dons peut planter un arbre…quand on sait qu’au Liban nous avons des arbres de plus de 6000 ans…Imaginez un instant que votre don aide à planter cet arbre, le bien que vous aurez fait autant pour l’humanité, que pour la planète en captation carbone….

 MES AMIS 20$ c'est ce que j'ai besoin de chacun de vous......20$ je plante 4 ou 5 arbres....mais derrière je met en place toute une dynamique qui n'arrête pas de s'auto-alimenter....par exemple les mairies apporteront leur propre matériel je trouverais des dons du ministère d'arbres gratuits....les élèves des écoles viendront apprendre et arroser ces arbres....etc.....Jetez moi dans la bataille et laissez moi faire...( par cette capacité à mobiliser les mutli-acteurs j'ai pu en 2007- 2008 dépolluer plus de 5000 bombes... au Liban..)

Ibrahim El Ali…





mardi 5 août 2014

Le Liban Pays du Cèdre ?


Comment sauver la forêt Libanaise ?

La onzième année, au troisième mois, le premier du mois, la parole de l'Éternel me fut adressée en ces mots :
 Fils d'homme, dis à Pharaon, roi d'Egypte, et à la multitude de son peuple : A qui ressembles-tu dans ta grandeur ?
Voici, Assur était un cèdre sur le Liban, à la belle ramure, à l'ombrage touffu, d'une hauteur superbe, et ayant sa cime dans les nues.
Ses eaux l'avaient fait croître, l'abîme l'avait fait grandir en faisant couler ses fleuves autour du lieu où il était planté, tandis qu'il envoyait ses ruisseaux à tous les arbres des champs
.



Tous les oiseaux des cieux avaient niché dans ses branches ; sous ses rameaux tous les animaux des champs avaient mis bas, et à son ombre s'étaient assises toutes sortes de nations nombreuses.

Prophétie d'Ézechiel 31




Article publié dans le journal Le Masculin du mois de Novembre 2011

En L’an 2011,  toutes les forêts du monde  sont  à l’honneur,  mais selon  la  FAO  nous en perdrons  plus de 13 millions  d’hectares .

Les forêts  Notre  assurance  vie, sont  si  vitales  pour  la vie sur  terre que la communauté internationale doit se mobiliser  pour les préserver.


Depuis  l’antiquité, le Liban  a été  l’emblème de la biodiversité du Moyen-Orient, avec ses forêts de conifères, de cèdres  aussi la flore et la faune prospères sur ses montagnes.

Le problème de la surexploitation des forêts remonte à des milliers d’années.

Quelle est  la situation actuelle  de la forêt ?

Le  Liban dispose de deux types de végétations, un premier groupe  méditerranéen couvrant  des zones humides ou l’on trouve des chênes , pins,  le sapin de Cilicie, des genévriers de Tauride, des Cèdres du Liban, se  situant  dans le Mont- Liban,  
Photo d'Antoine Faissal...qobayyat

et  un groupe de type pre- steppique qui prédomine tout le reste du pays à l’exception du Jabal Al Cheick, du Jabal Niha et du Jabal Barouk.
On estime que le couvert
Forestier n’excède pas 7,4 % de la superficie totale du pays, soit 74.000 hectares, alors qu’en France il représente plus du tiers de son territoire. Alors qu’il couvrait plus de 35 %  du pays  en 1965.


photo du couvert végetal du sud Liban,  ici  les forêts  ont disparus pourtant nous sommes à 700 mètres  d'atitude..en  bas  vous  voyez le village de chaqra, le même  que  vous  verrez plus  bas reboisé

Le Liban  possède  plusieurs forêts primaires, véritable trésor de  biodiversité,  alors qu’elles ont disparu en Europe.


Comment  gérer  la  forêt  Libanaise
Le Ministère de l’environnement  conscient de l’urgence de sauvegarder la richesse  forestière du Pays, a élaboré un projet  pour la préservation des réserves naturelles auquel  il faudra  rajouter les projets de parcs régionaux comme la forêt de pins de Jezzine.
Le schéma d’aménagement du territoire a retenu  6 sites potentiels
(Qadisha, Jaouz, Ibrahim, Ras-el-Matn, Barouk-Bisri, et
Naqoura).Un travail  d’inventaire  préalable des richesses floristiques et faunistiques et forestières seront nécessaire pour  mesurer les progrès accomplis..



Une réflexion portant sur la nécessité de créer des couloirs de cèdres, avec un programme de reboisement en gestion intégrée par pallier.  Il serait  vital ici  de protéger le taillis feuillu qui joue un rôle certain dans la régénération du cèdre  en protégeant les semis du soleil et du pâturage.

une forêt primaire de chêne  wadi hjeir sur la route de Nabatiyé à houla...

Une forêt est un mélange de nombreuses espèces de plantes et diverses sortes d’arbres ; les arbousiers, les genévriers, les cèdres, les sapins et une grande variété de chênes, espèce très menacée car son bois est préféré pour le charbonnage…
Pour moi, il faudrait tout  simplement interdir le charbonnage sur  tout  Le Liban...

Un écosystème riche et diversifié  permet de protéger les sols de l’érosion, de restaurer la diversité écopaysagère de certains  milieux devenus  trop homogènes, de refroidir la température, de revivifier les forêts primaires, trésor de biodiversité, celles-ci  longent souvent les rives de cours d’eau et  maintiennent l’humidité, puis  fonctionnent comme des corridors  coupe-feux remarquablement résistants aux  incendies,

Tandis que le forêts  composées  uniquement de pins  ou de résineux  sont  de véritables torches incendiaires.


Forêt de Pins de Bkassine-Jezzine,  malgré une très bonne gestion de cette forêt ,elle souffre de l'inconscience des campeurs.. chaque année  des incendies la menacent  .. Cependant  la Mairie de Bkassine conduit  une excellente gestion de cette forêt..et  envisage de la transformer en parc naturel protégé...

Quel serait le rôle des ONG, collectivités locales... ?

Les associations au Liban  sont  trop focalisées sur la protection de notre cèdre nationale alors qu’il faut travailler sur des éco-systémes,  et  une action circulaire et multi-niveau. ,  ici les  municipalités pourraient  jouer un rôle primordiale  en récupérant les bois morts, les débris végétaux et les fragmentant  suivant la technique  du  bois  raméaux fragmentés, (BRF )  qui  permettrait de revitaliser  toutes nos collines  en zone  aride,  puis  de récupérer  le surplus de glands et  des jeunes plants pour  les planter ...


d’ailleurs  beaucoup de villages du sud commencent à traiter leur déchets domestiques , ce compost serait  un excellent engrais naturel  pour reverdir toutes nos montagnes désertiques..



ici  c'est  le compost  fabriqué  à partir  des dechets  physiques d'un village du sud Liban


Ici  je  récupère  les dechets  de poulailler composé de  dechets organiques et  de copeaux de bois ...


Que je reverse  dans  des  terrains  pour  l'enrichir  en compost  naturel  avant de labourer et de replanter des arbres...Concernant ces terrains , le reboisement se fera au mois de fevrier...





Mais à Quoi bons tous ces efforts, si nous ne maîtrisons pas la gestion des incendies de forêts, une  véritable  calamité,   plus de 3000 hectares de forêts ont  été déjà brûlés en moins de 3 étés. Renforçons la défense civile, avec du matériel, des gardes forestiers,  interdisons  le charbonnage au Liban et interdisons  toute forme de pique nique  avec des narguilés dans les forêts.


C'est tellement  courant que  des jeunes viennent  pique-niquer dans les forêts de pins, avec leur  Narguilé et  les fourneaux...


Puis  établir  de façon claire  le cadastre et de déterminer les zones constructibles les zones de reboisements et  les zones de réserves, et établir une politique de ramener la nature en ville.

Vous remarquerez  que les villages sont  plus  boisés que  les collines arides qui les avoisinent.


ici  le reboisement d'oliviers , de chênes  et  autres  arbres  fruitiers,  caroubiers...  constituent  une trame verte  de village en village...le succés provient  du fait que ces arbres appartiennent  toujours à quelqu'un qui s'en occupe... alors  que  les municipalités ont  un taux de réussite de reboisement trés faible. tout de suite à la sortie du village les montagnes redeviennent désertiques.. voir photo  plus  haut...

La  régénération naturelle est difficile  en raison de la destruction des semis, du pâturage.  Des programmes de reboisement  mono culture,  donc les associations en collaboration avec les collectivités locales  pourraient entreprendre des campagnes de reboisement massif et continu  en récoltant les surplus de glands  et  en les plantant  dans des zones  préalablement  renforcées par du compost  et du couvert végétal naturels.

On pourrait ainsi interdire de brûler du bois dans tous le Liban  hors le chauffage  pour certaines maisons.






Plusieurs campagnes de  reboisement que j'ai  mené  sur  différents  régions  du  Liban

Ibrahim El Ali
( merci de partager  ce  document sur  vos  réseaux )

mardi 18 septembre 2012

Pétiton pour mobiliser les autorités pour lutter contre la pêche à la dynamite Au Liban.


100.000 voix  pour  sauver  la  biodiversité  marine  au Liban...




Pétition  pour  allerter  les pouvoirs  publiques  contre  le fléau de la pêche  à la  dynamite détruisant  tout  notre  éco-système marin. Et demande  de mise  en place  de patrouilleurs de surveillance.

Surexploitation, pollution et pêche à la dynamite ont ravagé la faune marine sur les 220 kilomètres que compte le littoral méditerranéen libanais, privant les 8.000 pêcheurs de la ville côtière de Tyr de leur principale ressource.

"Dans les années 60, 70 et 80, la mer regorgeait de poissons et la situation financière des pêcheurs était très enviable"
Quelque 2.000 familles vivent de la pêche à Tyr.




Les experts affirment que plusieurs espèces, dont le rouget, le mérou et les petits barracudas, sont en voie de disparition, principalement en raison des mauvaises pratiques de pêche.
"Nous détruisons notre mer",
la pratique illégale de la pêche à la dynamite, détruit irrémédiable  l'écosystème marin.

L'eau des égouts se déverse également dans la mer, comprenant parfois des métaux lourds en provenance des usines comme le cuivre, le zinc et le vanadium.

De plus, certains promoteurs immobiliers ont envahi la côte, sans se soucier de l'impact écologique de leurs projets.

"L'état de la Méditerranée au Liban est désastreux à tous les niveaux et la situation va de mal en pis"

Toute  notre  pétition  n’a  qu’un  seul  but : alerter les  autorités  Libanaises  pour  la  mise  en place  de patrouilleurs  pour  une  défense  civile  Libanaise  qui aura  pour  fonction  de lutter  contre la pêche  à la dynamite,  mais  également  de renforcer  toute une  surveillance  environnementale  de notre  littoral. Puis de mettre  en place une  coopération  décentralisé  soit  pour apporter  formation ,  soit  pour financer  ces patrouilleurs…




Les fonds marins libanais sont riches.Vous pouvez croiser une multitude de petits poissons (Castagnols, Bogues, Sparillons, Sars), beaucoup de raies (Stingrays, Eagles Rays), des oursins, des murènes, des poulpes, des méduses. Des poissons moins communs dans la mer Méditerranée comme les balistes (trigger fish) et les poissons-flûtes (flute-fish) ont aussi fait leur apparition (visiblement venu dans la mer rouge). La population des mérous est en constant développement, cetains ont même ateint une taille respectable.Et vous pourrez peut être vous retrouvez nez à nez avec un requin. Au voisinage des épaves (qui sont assez nombreuses), des oasis se sont développées et vous pouvez croiser beaucoup de petits poissons ainsi que beaucoup d'autres animaux sous-marins. Les tortues sous-marines reviennent à nouveau sur les côtes du sud Liban. Toute cette diversité et richesse reste fragile, car la faune est toujours menacée.


Les  dégradationns  de type physique sont  déjà  nombreuses,  des
 Dépotoires de Saida,  de Bourj Hammoud,de Tripoli.de  Sour..
Du Remblaiement de la côte,  de l’occupation illégale du littoral, de l’extraction du sable, suite à la reconstruction massive  suite  à la guerre  et  maintenant  nous  avons une pêche intensive et usage d’explosifs…  Notre  mer  et sa biodiversité  ne  peuvent  plus  servir de poubelle.




La diversité biologique du milieu marin libanais subit
des pressions de plus en plus importantes, souvent
d’origine anthropique, qui engendrent une dégradation
et une régression des espèces signalées dans le milieu
marin et la zone côtière libanaise.
Les menaces qui pèsent sur les espèces animales et
végétales sont nombreuses et laissées  sans  surveillance .
.

Outre  l’impact des différentes formes de pêches ou pollutions qui  détruisent  lenvironnement  marin de la  méditerranée, au Liban  certains pêcheurs versent le cyanure de sodium pour assommer les poissons, utilisent les filets maillants dérivants ou font exploser les bâtons de dynamite sous l’eau c’est l’extermination de la faune et de la flore marines. Quand on pêche à la dynamite, non seulement on tue les poissons, mais aussi les œufs, les coraux, les planctons, les algues, les plantes marines et les organismes vivants. Les détonations et les vibrations produites par les effets de la pêche à la dynamite endommagent le système auditif de nombreuses mamifères marins.. La dynamite accélère l’érosion côtière, en détruisant les récifs et les coraux, les herbiers sous-marins tels que la posidonie, Ces prairies constituent de vraies frayères et un support de ponte pour plusieurs espèces animales ainsi qu’une source alimentaire pour des espèces herbivores.




La prolifération de la pêche à la dynamite au niveau de la côte Libanaise accélère un déséquilibre écologique effrayant d’une part et la disparition d’une multitude d’espèces de faune et de flore marine, d’autre part. Cette forme dangereuse de pollution marine s’ajoute à d’autres, notamment les déversements des eaux usées et les eaux chimiques, des  dechets  physiques ,( sacs plastiques) et le dégazage des navires en mer..La  Mer  au Liban est  littéralement  considèrée  comme une  poubelle.



Danger  pour  les  tortues

Elles sont menacées à l’échelle mondiale et plus
particulièrement en Méditerranée en raison de la
détérioration de leurs aires de nidification, des prises
intentionnelles et accidentelles et de la pollution (les
sacs en plastiques, pris pour des méduses, sont dévorés
par les tortues et entraînent leur asphyxie).


 Une étude
effectuée a permis d’identifier 19 sites, réels et potentiels,
de pontes sur les côtes libanaises. Deux espèces de
tortues Caretta caretta et Chelonia mydas fréquentent
régulièrement ces plages sablonneuses (l’île des
palmiers, au nord, Abbassieh, Addoussieh et Yahoudieh
au sud), pour y déposer leurs oeufs entre juillet et août
l'aire de Tyr serait très importante pour la nidification des tortues marines ainsi que pour leur alimentation.

video



 Le littoral libanais constitue un lieu de reproduction important pour les tortues marines. L’année 1998 a enregistré leur retour sur les côtes du Sud-Liban. Deux des 5 espèces méditerranéennes la Caouanne, Caretta caretta, et la Tortue verte, Chelonia mydas visitent les côtes libanaises. . Les tortues marines sont très importantes pour l’équilibre écologique des côtes. Elles se nourrissent de méduses. Ce régime particulier les conduit à avaler des sacs en plastique qu’elles confondent avec les méduses. Notre  littoral  en sable  de mer   se  réduit  d’année  en  année,  c’est  pourquoi  il  est  urgent  de proteger ces  espaces  de pontes..















Nous  avons  été  allertés  suite  à des tortues  retrouvées  mortes  sur  la plage victimes   des  pratiques  de  pêche  à  la dynamite… c’est  pourquoi  cette pétition est lancée…



 Bien que  cette forme  de mobilisiation  citoyenne  soit  peu  efficace  au Liban,  nous  pensons   que  juste  la mise  en place de patrouilleurs  pourrait  changer  radicalement  la situation,  puis,  si  la gouverment Libanais ne réagissait  pas  rapidement  , nous  pourrions  au nom de notre  organisation  monter un projet  méditerranéen  en coopération décentralisé  avec  la région  Paca  et  autres  pour  rapidement  équiper  la  gendarmerie  maritime  Libanaise …



 Mais pour  convaincre  ces décideurs  et  renforcer  ma requête  , je  me fixe un  objectif  de 100.000 signatures.. Car  nous  partageons  la  même  mer , et les  mêmes  tortues   en voie  de  disparition.
C’est  pourquoi  j’en appelle  à chacun de vous  de signer la pétition  et  de la partager  avec  vos  amis  et  vos contacts  par  voie   Emails ,  twitter,  facebook…

Nos  tortues  Libanaises  traversent le monde  pour  revenir  pondre  chez nous  et nous les accueillons avec des  explosifs ?


Pour aller plus loin  dans  vos  lectures ,  voici  quelques  liens  qui m’ont  inspiré…
http://www.auf.org/IMG/pdf/gaby_khalaf.pdf





 Pour  lui  redonner  espoir....